10 juin 2014

Solidaire de toutes les nations sans état, j'ai fait mon choix pour le Bloc

Après avoir interviewé les deux candidats à la course à la chefferie du Bloc Québécois, il était désormais de mon devoir d'adhérent du parti (et oui) de faire mon choix. J'ai soupesé leurs réponses, mais aussi beaucoup regardé et lu leurs autres interventions, cherchés quelles étaient leurs priorités pour le parti comme pour le Québec. Vous trouvrez ci-après une tribune publiée parallèlement sur le Huffington Post Québec expliquant mon choix. * Cela fait des années que je m'intéresse au Québec, d'abord en tant que critique de... [Lire la suite]
20 mai 2014

Entretien avec André Bellavance, député de Richmond-Arthabaska, candidat à la chefferie du Bloc Québécois

Le premier déclaré des candidats à la chefferie du Bloc Québecois en est aussi l'un des rares élus. Journaliste de carrière, qu'il émaille de quelques postes de collaborateur parlementaire, il a principalement officié à la radio, notamment autours de Victoriaville. En 2004, il réussit à prendre des mains des conservateurs la circonscription de Richmond-Arthabaska. Député apprécié, il est réélu en 2006, en 2008 et est un des quatre survivant des élections de 2011. Porte-parole du parti en matière d'agriculture et... [Lire la suite]
16 mai 2014

Dans les Starting-Bloc (Québécois)

Je n'ai pas pu résister à ce jeu de mot guère subtil, en plus d'être un anglicisme. Il est l'occasion pour moi de revenir sur la politique fédérales - les prochaines élections à venir étant désormais les élections générales de 2014. Si vous ne vous rappellez plus du fonctionnement de l'échelon fédérales, pas de problèmes, vous trouverez toutes les infos ici et là. Pour dire les choses simplement l'actuel Chambre des Communes (Assemblée nationale fédérale) est dominée par les conservateurs, ultra-minoritaires au Québec puisqu'ils ne... [Lire la suite]
09 mai 2014

Entretien avec Xavier Barsalou Duval, président du Forum jeunesse du Bloc Québécois

Seul parti indépendantiste sur la scène fédérale, le Bloc Québécois a longtemps été le parti majoritaire au Québec. Arthimétiquement incapable de prendre le pouvoir (il faut 141 sièges et le Québec en pourvoit 75), il a cependant toujours tourné entre 30 et 50 députés, devenant même l'opposition officielle du Canada en 1993 ! En 2011, à la surprise générale, le Bloc a été balayé par le Nouveau Parti Démocratique (NPD) de Jack Layton, ne réussissant à faire élire que quatre députés alors qu'il avait 49 sortants. Une claque sévère qui a... [Lire la suite]